PENSION HOSHIREI

♦RPG ♦
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { Yoon Sung Hye__* Admin

Aller en bas 
AuteurMessage
Yoon Sung Hye
Science Infuse
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: { Yoon Sung Hye__* Admin   Mer 25 Juin - 22:30

Général


♣ Nom & Prénom : 윤승혜, Yoon Sung Hye.
♣ Age & Année : 17 ans. Seconde.
♣ Sexe : Féminin.
♣ Groupe désiré : Intellos.
♣ Sexualité : Hétérosexuelle.

Descriptions


♣ Caractère : Sung Hye est une jeune femme plutôt réservée dans la vie, peu bavarde, discrète, sans pourtant être solitaire. En effet, elle est très sociable et serait capable de créer une amitié solide en deux temps, trois mouvements. Elle est une jeune femme présente pour ceux qu’elle aime ou apprécie, qu’elle les connaisse depuis longtemps ou non, et jamais on ne la dérange, même lorsqu’on l’appelle en plein milieu de la nuit pour rien du tout. Généreuse comme pas une, elle ne compte pas les heures lorsqu’il s’agit de bien faire, que ce soit d’aider un ami déprimé ou aider son frère à faire ses devoirs pendant plusieurs heures d'affilée. Elle aime donner son temps et profiter de la présence des gens pour être gentille avec eux, malgré un horaire chargé, entre le boulot et la musique.

D’une patience à toute épreuve, qualifiée souvent d’angélique, elle ne s’énerve pas, ne se met jamais en colère… bref, l’amie ou la petite amie idéale ? Peut-être pas. Susceptible comme pas une, elle semble prendre le moindre commentaire très mal, mais heureusement, elle n’est pas rancunière; il lui faut quelques minutes pour accepter et avouer, puis tout est oublié. Elle est aussi d'une intelligence qui semble sans borne; dotée d'une culture générale absolument ahurissante, elle se réserve par contre souvent de dire ce qu'elle sait. Malgré tout, le surnom de "science infuse" lui colle à la peau depuis la troisième. Étonnamment, il semble qu'elle n'ait jamais même jeté un coup d'oeil à l'un de ses livres et n'écoute que bien rarement dans ses cours, mais est toujours à jour dans les travaux et les devoirs. Mystère.

Son passé est plutôt flou, autant dans sa tête que pour les autres, et cela donne l'impression qu'elle ne veut faire confiance à personne. D'un sens, c'est vrai; étant souvent la cible des moqueries à cause de ses résultats scolaires, elle préfère souvent garder tout pour elle, au risque d'en devenir malade.


♣ Description physique : Sung Hye est une demoiselle d’une beauté princière, bien qu’elle ne fasse pas très attention à son apparence. En effet, bien qu’elle ait un doux visage, une silhouette agréable au coup d’œil et qu’elle dégage une grande assurance, elle ne prend pratiquement jamais la peine de se coiffer ou de se maquiller véritablement. Son port altier peut faire croire qu’elle se prend pour quelqu’un qu’elle n’est pas, mais c’est simplement de l’estime d’elle-même. De taille moyenne se rapprochant du mètre soixante pour 48 kilos, elle est très en santé et rien ne peut l’empêcher physiquement de faire ce qu’elle aime. Elle n’est pas très sportive, mais possède bien un talent caché : elle peut courir rapidement et sur de longues distances avec des talons aiguille, une pile de livres de cours pesant en moyenne trois kilos dans les bras. Formidable, n’est-ce pas ?

Son visage est un ovale parfait, dont la peau pâle est un peu sa marque de commerce; il faut dire qu’à travers les asiatiques basanés, elle tranche. Elle a de jolis yeux aux iris noirs comme l’ébène, qu’on ne peut distinguer de ses pupilles. Délicatement bridés, en forme d’amande, ils sont bordés de cils noirs fournis et surmontés de sourcils minces. Elle possède un petit nez légèrement épaté, surplombant des lèvres roses qu’elle rehausse souvent avec un gloss brillant. Ses pommettes sont hautes, conférant à son minois de jouvencelle une allure candide. Quant à ses cheveux, bien qu’ils soient noirs de nature, elle les a teints en marron clair, pour se distinguer davantage de la masse. Longs jusqu’à la moitié de son dos, une jolie frange barre son front juste au-dessus des yeux.

Son style vestimentaire se résume à un seul mot : éclectique. Dans sa garde-robe, Sung Hye garde autant des tenues de tous les jours, qui la rendraient anonymes dans une foule pressée de nippons, que des accessoires étonnants appartenant à divers styles. Elle déteste cependant faire les boutiques, aussi, possède-t-elle un jean troué aux genoux et un neuf (que son frère lui a acheté) ains des t-shirts souvent de la dernière mode et s'en fout. Elle ne jure que par les converses (elle en a de toutes les couleurs ou presque), mais aime bien aussi porter des petits talons. Et elle ne se sépare jamais de ses lunettes !


Histoire


♣ Famille : Elle n'entretient de liens qu'avec son frère, Jae Min, qui est lui aussi pensionnaire à Hoshirei. Sa famille a coupé tout lien avec elle à cause de son passé douteux et entrecoupé de mauvaises passes qui ont sévèrement nui à la réputation du nom Yoon.

Précisions


♣ Personnalité de l'avatar : Bae Seul Gi
♣ Comment avez-vous connu le forum ? Par Chise, qui m’a mise admin ^^
♣ Autres : Longue vie à la reine Chise ! *s’incline*


Dernière édition par Yoon Sung Hye le Mer 9 Juil - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Sung Hye
Science Infuse
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: { Yoon Sung Hye__* Admin   Mer 9 Juil - 6:28

♣ Histoire : « Fille indigne ! hurlait un homme à l’adresse de sa cadette, Sung Hye. Tu souilles le nom de Yoon à travers toute la ville ! continuait-il, le visage gorgé de sang; il était devenu presque violet, tant la colère se resserrait comme un étau autour de ses veines. »

Mais elle ne disait rien. Complètement shootée, les yeux globuleux, elle s’était laissé choir sur une chaise de la salle à manger alors que son père la menaçait de la main. Sa mère se tenait au loin, n’osant même pas regarder, les larmes aux yeux; par moments, elle se bouchait les oreilles avec les paumes de sa main. Jae Min, son frère aîné, était prêt à entrer en jeu si la situation devenait dangereuse pour sa sœur adorée, qu’il chérissait plus que tout au monde. En attendant, il ne s’interposait pas, jugeant qu’il était de plus grande sagesse de rester en second plan, aux aguets.

« Tu n’es qu’une petite droguée, une fille de la rue ! Rien à voir avec la belle et intelligente demoiselle que ta mère et moi avons éduquée ! »

Sung Hye grelottait sur sa chaise. Elle ne tremblait pas de peur, non; tout sentiment était complètement annihilé par ce qu’elle avait pu prendre ce soir-là. Seulement, l’héroïne qui circulait à travers son corps causait une chute considérable de sa température corporelle. Pensant avoir eu raison de sa fille, puisqu’elle tremblait comme une feuille de le voir si fâché, il y eut un léger silence de la part du père de la famille. Subrepticement, Jae Min avait déposé sur les épaules de sa sœur une couverture chaude, qu’elle tira maladroitement sur elle, le regard toujours fixé dans le néant, vide de toute émotion.

« Faut-il que l’on te rappelle tout ce qu’on a fait pour toi ? Il y a 17 ans que nous sommes à ton service, que nous faisons tout ce qu’il y a à faire pour que tu sois la fillette la plus heureuse de ce monde. Tu avais une belle vie, une nounou, des amis, des jouets… On t’a même inscrite à des cours de piano, tu adorais ça, n’est-ce pas ? »

Il continuait son monologue pendant qu’un filet de sang coulait sur les lèvres de sa fille, flot léger qui puisait sa source dans sa narine droite. Des gouttes, à intervalle régulier, tombaient sur la couverture grisâtre.

« Tu étais d’une intelligence formidable ! Non seulement tu as sauté une classe au primaire, mais tu as aussi gagné des prix en mathématiques, en coréen, en anglais; tu étais un véritable enfant prodige ! Rien n’aurait pu me rendre plus fier que de te voir finir ta vie en médecine, en recherche… Mais c’est ton petit ami qui t’a fait oublier ces rêves, non ? J’ai raison, je le sais. Donne-moi raison, Sung Hye ! »

Elle resta silencieuse, pensant que son père reprendrait son sermon après quelques secondes de mutisme. Elle n’avait jamais beaucoup parlé de toute façon; comment pouvait-il prétendre la connaître ? Jae Min se mordit la lèvre inférieure, alors que sa mère se réfugiait dans sa propre chambre à coucher, terrorisée. Elle ne voulait pas entendre ce que sa fille dirait, si jamais elle prenait la peine de même grogner. Mais le père voulait définitivement sa réponse, et ce fut après plusieurs minutes du silence le plus total que la voix rauque et fatiguée de Sung Hye se fit entendre : presque inaudible, murmure à travers les bruits ambiants de la maison. Son regard cependant, ne lâcha pas l’abat-jour de la lampe du salon, qu’elle regardait sans ciller depuis près d’une quinzaine de minutes.

« Oui. »

Un sourire fier apparût sur les lèvres de son géniteur. Il avait réussi à se faire entendre, et à se faire respecter. Cependant, il disparut rapidement; il sembla se rappeler de la gravité de la situation.

« Ce sale enfant de pute ! C’est là que tu as commencé à dégrader notre réputation ! Tu sortais avec un gars qui avait près de deux fois ton âge, rien à voir avec les amourettes que les demoiselles de quatorze ans ont à l’habitude. On ne te voyait plus, mais tu étais devenue un paradoxe, une bipolaire : un jour tu sautais partout, heureuse, et l’autre tu pleurais toutes les larmes de ton corps pour aucune raison apparente. On n’avait jamais soupçonné la drogue, tu sais. Mais maintenant, nous savons, on en est certains ! Regarde l’intérieur de tes coudes, le sang qui coule de ton nez, tes yeux dont on ne voit que les pupilles… »

Les paupières de Sung Hye se fermèrent, premier geste depuis la couverture. Ça chauffait ses yeux de les humidifier après qu’ils aient séché, mais elle s’en foutait; elle voulait disparaître, ne plus être là, retrouver ses amis de ruelle et se tirer une autre ligne de coke, se shooter encore à l’héroïne. Elle n’écoutait plus son père, qui lui rappelait encore et toujours à quel point son ex-petit ami était un idiot, un drogué, un voyou…

Puis, plus rien. Elle ne sentit pas le choc de sa tête sur le parquet froid, n’entendit pas son frère hurler à l’aide ni sa mère pleurer, alarmée par le bruit, ne vit pas son père, figé, qui ignorait comment réagir. Elle n’entendit pas l’appel de son frère aux services d’urgence, ni sentit pas des mains expertes l’agripper ni le doux toucher des draps de la civière. Non, elle ne vit, n’entendit, ne sentit rien. Overdose.


« Si vous n’aviez pas appelé, Jae Min, il en aurait été fini de votre sœur, lui répéta pour la énième fois le médecin qui, à force de le voir à tout moment au chevet de sa sœur, avait pris l’habitude de l’appeler par son prénom.
- Elle est encore en vie, c’est le plus important, répondit-il alors pour la énième fois au docteur Choi Mo Yun. »

Oxygène au nez, transfusions au bras, il y avait plus de deux mois et demi que Sung Hye était entrée à l’hôpital. On l’avait sevrée puis fait suivre une cure de désintoxication. Elle n’avait que seize ans, après tout; elle avait fêté son anniversaire à l’hôpital. Son père n’était pas venu, seulement sa mère et son frère, qui l’aimaient malgré tout ce qu’elle avait pu leur faire subir durant deux longues années.

« Merci encore, docteur Choi, répliquait à la suite de son frère Sung Hye, lorsqu’elle était éveillée. »

Lorsqu’elle put enfin sortir du centre de soins intensifs, le docteur qui avait assuré la guérison de Sung Hye fit promettre à Jae Min de s’occuper d’elle, ce qu’il promit, même s’il l’avait fait pendant toute sa vie. Elle se reposa quelques semaines, en profitant pour rattraper le temps perdu avec son frère : elle avait étonnamment bien récupéré, et ne manifestait pas d’envie de recommencer la drogue.

Un matin, le facteur cogna à leur porte. Puisque c’était en plein mardi, dans l’avant-midi, les parents Yoon n’étaient pas à la maison; cependant, Sung Hye s’y trouvait, avec son frère. Ce fut lui qui répondit à la porte, curieux. Habituellement, le postier se contentait de déposer les lettres dans la boîte, à l’entrée de la résidence. Jae Min remercia le facteur, qui lui avait précisé que les lettres d’inscription devaient être remises en mains propres pour éviter qu’elles ne soient perdues, puis partit sans demander son reste. Impatiente, Sung Hye la lui avait arraché des mains.


« C’est adressé à… "Aux parents de Yoon Jae Min & Sung Hye." Mais c’est nous ! On peut l’ouvrir, alors ?
- J’imagine que ça ne ferait pas de mal, répondit le jeune homme en haussant les épaules. »

Elle la décacheta sans faire attention, laissant l’enveloppe tomber sur le plancher. Elle déplia la lettre, qui se trouvait être plusieurs documents. Elle lut tout haut le titre de chacun : Règlement, Code Vestimentaire, Détails de l’Inscription, Facture, Matériel Scolaire… en anglais.

« Eh oh ! Il nous a inscrits dans une école ! s’indigna Jae Min.
- Attends… »

Sung Hye lut en diagonale les paragraphes de la lettre d’introduction.

« Ce n’est pas une école. C’est un pensionnat !
- Mais que—
- Ta gueule, écoute ! "Cher monsieur Yoon, sachez que nous sommes ravis de vous annoncer que vos deux adolescents, Sung Hye et Jae Min, sont acceptés au Pensionnat Hoshirei…" Hoshirei, ça sonne pas coréen du tout.
- Continue !
- Alors voyons… "Jae Min entrera en seconde, alors que Sung Hye en troisième. Veuillez aussi accepter nos plus sincères remerciements envers le très généreux don que vous avez versé à notre pension."
- Il les a payés pour qu’on rentre en plein milieu d’année ! Le salaud ! »

Sung Hye ne releva pas la remarque; elle détestait elle aussi son père. À la suite de sa lecture, elle se rendit compte que sa mère aussi était impliquée dans le changement de scolarité, et se mit tout aussi directement à l’haïr. Rendue à la fin de la lettre recto-verso, son expression faciale passa de colérique à complètement ahurie.

« Quoi, quoi ? Qu’est-ce qu’y a ?
- Écoute bien… "Pension Hoshirei, Tokyo… Japon." »

Le soir même, une violente dispute avait éclaté entre les parents et les enfants, alors que ces derniers souhaitaient savoir de quoi il s’agissait. Le père ne répondit qu’en tendant à Jae Min les billets d’avion, cédulés pour le départ une semaine plus tard. Ils firent donc leurs courses à la hâte, puis fuirent vers le Japon, qui malgré leurs appréhensions, se révèlerait un endroit où ils seraient mieux qu’à la maison. Il y a donc un an qu’ils y sont, et malgré que la plupart des élèves passe les vacances d’été et d’hiver chez leurs parents, la fratrie Yoon obtint le droit d’y rester pendant les grandes vacances, et ce jusqu’à la fin de leur scolarité. Ni l’un ni l’autre n’a envie de revoir ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoon Sung Hye
Science Infuse
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: { Yoon Sung Hye__* Admin   Mer 9 Juil - 6:34

J'ai terminé, je m'auto-valide. CQFD.

Bravo à moi !

Je locke et je déplace.

[ FICHE VALIDÉE ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: { Yoon Sung Hye__* Admin   

Revenir en haut Aller en bas
 
{ Yoon Sung Hye__* Admin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Cherche 1 Admin et 1 Modo pour new forum
» T'as pas un Kleenex(c) ou deux ? ou 8 ? T_T [Sung Yoon]
» Lee Yoon Hyung
» Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PENSION HOSHIREI :: { REGISTRES DU PENSIONNAT :: Dossiers :: Acceptés-
Sauter vers: